Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Projets

Thomas & Piron vient d’introduire la demande de permis pour la réhabilitation du site de la Dorcas

TOURNA~4
« Habiter au bord de l’eau », le nouveau quartier vu depuis le Chemin du Halage.

22 juin 2022 Temps de lecture 13 minutes

Partager cet article

 Le chancre de la Dorcas ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir 

 Un an et demi après l’annonce du rachat du site de l’ancien hôpital de la Dorcas, Thomas & Piron Bâtiment vient de déposer sa demande de permis unique. Un projet ambitieux qui offrira à la ville, un nouveau quartier à haut potentiel. 

 Après la démolition des anciens bâtiments de l’hôpital, aujourd’hui totalement délabrés, le développeur prévoit de construire sur le site 5 immeubles dans un îlot exclusivement cyclo-piéton qui offriront le choix entre 3 concepts d’habitat : 

– “Habiter au bord de l’eau”, pour les immeubles faisant face aux rives de l’Escaut. 

– “Habiter aux portes de la ville”, pour les résidences situées le long de la chaussée d’Antoing. 

– “Habiter dans un parc”, pour les acquéreurs qui feront le choix d’un appartement au coeur de l’ilot arboré. 

Une diversité bien réfléchie pour intégrer le projet au mieux dans le contexte urbain existant, en apportant une plus-value à l’ensemble du quartier. Au niveau architectural, le pari est ambitieux : des bâtiments à l’allure résolument contemporaine, à l’identité forte doivent marquer une nouvelle porte de la Ville, tant par la voie terrestre (viaduc Devallée) que par la voie d’eau, en répondant à la silhouette surannée des silos des Bastions, faisant face au projet sur la rive opposée. Les gabarits en gradins culmineront rez + 8 du côté de l’Escaut, là où la vue est la plus dégagée et où le terrain s’abaisse à près de 7m sous le niveau de la chaussée d’Antoing, et du viaduc Devallée. 

Une promesse : chaque logement, du plus petit (39m²) au plus grand (131m²) disposera d’un espace extérieur privatif généreux, sous forme de terrasse, de balcon, de jardin ou encore de loggia aux écrans coulissants. La pandémie de la Covid-19 nous a appris combien il est important de trouver chez soi ce type de confort. 

« Habiter aux portes de la ville“. Les Loggias, plein sud,visibles sur cette illustration indicative, permettront aux habitants de
préserver leur intimité.

Quartier nouvelle génération 

Ce projet fait partie des « quartiers nouvelle génération » développés par Thomas & Piron Bâtiment: le développeur identifie un site où une réflexion est poussée, à 360° : qualité de la localisation, potentiel en termes de mobilités actives et collectives, de durabilité et de vivre ensemble, dans le but de réaliser une intégration optimale du projet immobilier au tissus urbain environnant et d’apporter une plus-value pour les riverains et à la Ville, en général. 

À une telle échelle, un nouveau quartier doit aussi veiller à créer un sentiment d’appartenance. Les toitures-terrasse de 3 immeubles seront activées et équipées dans ce but. Elles permettront de développer des activités comme des potagers collectifs, des cours de yoga ou de fitness: les habitants choisiront. Un espace à vocation communautaire est aussi prévu, au niveau du chemin de halage. 

Il pourra accueillir, par exemple, un espace dédié à des activités polyvalentes. Last but not least, le projet prévoit l’ouverture d’espaces publics arborés qui feront la jonction fonctionnelle par un “chemin creux” pour les usagers cyclo-piétons entre chaussée d’Antoing et le RAVeL, permettant de rejoindre le centre-ville. Les nouveaux espaces publics offriront aussi au public deux belvédères sur l’Escaut 

La mobilité : un pari osé, inscrit dans le sens de l’histoire 

Le projet dispose d’un parking sous-terrain pour voitures de +- 242 véhicules, soit un peu moins d’un emplacement par logement. Toutes les places seront équipables pour l’électro-mobilité. Mais c’est plutôt du côté de la mobilité douce, que le développeur fait un pari audacieux : le projet comportera un ensemble de garages à vélos d’une capacité totale de +-437 vélos, soit plus d’un vélo par chambre ! Christophe Corduant, gestionnaire du projet, explique ce choix : « La situation particulière du projet aux portes de la ville, face à un RAVeL, incite à repenser les modes de déplacements en s’axant principalement sur la mobilité douce et partagée. Le site est, de ce point de vue exceptionnel, par la présence du RAVeL longeant l’Escaut et le projet, qui offre un accès direct au centre-ville, (vers lequel nous avons tourné les garages à vélos) mais aussi par la proximité des arrêts TEC, donnant notamment accès à la Gare. » Et les visiteurs ? Cyclistes et piétons sont bienvenus : des arceaux à vélos permettant de sécuriser leurs vélos sont prévus près de chaque entrée des résidences. Tout est en place pour inciter à la mobilité alternative à l’usage de la voiture individuelle. 

Enjeux stratégiques économiques et résidentiels 

Le projet de réhabilitation de la Dorcas fait partie d’un périmètre de reconversion plus vaste, appelé “Quai 9”. 9, comme (re)nouveau, 9, comme les 9 projets stratégiques pour Tournai qui pourraient se développer dans la zone, dont celui de Thomas & Piron Bâtiment et celui d’IDETA faisant actuellement ensemble l’objet d’une révision du plan de secteur. IDETA a récemment acquis une partie du site des ALC (Ateliers Louis Carton) pour y développer un Parc d’Activité Économiques (PAE) orienté vers l’économie circulaire. En fonction de l’état des infrastructures, les anciens ateliers seront reconvertis pour accueillir de jeunes entreprises, un centre d’entreprises en bordure d’Escaut et des parcelles équipées pour l’accueil de TPE et PME. IDETA apporte de l’activité économique, Thomas & Piron Bâtiment porte le volet résidentiel : ensemble, ils ambitionnent de créer un nouveau quartier de vie susceptible d’attirer de nouveaux habitants à Tournai. 

Et cette ambition répond aux attentes des autorités communales. Paul-Olivier Delannois, Bourgmestre de la ville de Tournai : « Ce projet proposé par Thomas & Piron Bâtiment est ambitieux dans son ampleur et dans sa philosophie tournée vers les générations futures. Cet important projet immobilier correspond parfaitement aux prescriptions du schéma de développement communal et répond à la demande en logements de qualité au centre-ville, tout en la débarrassant d’un chancre qui défigurait l’entrée de notre ville. Je me réjouis de voir que l’ensemble de ce quartier est en pleine évolution avec le fleurissement de nombreux projets d’ampleur, comme par exemple, l’installation du nouveau commissariat de police, du lieu de justice et du nouveau parc d’affaires de notre intercommunale orienté vers l’économie circulaire. La Ville a particulièrement été attentive à la qualité architecturale et environnementale du projet ainsi qu’à la mobilité au sein de celui-ci.» 

Si les opérations se déroulent comme prévu, l’enquête publique devrait débuter dès le 15/08/2022 et un permis pourrait être espéré pour juin 2023. Le chantier débuterait alors dès septembre 2023. 

Fiche technique du projet 

  • Localisation : entre la Chaussée d’Antoing et l’Escaut à 7500 Tournai 
  • Programme : 250 logements neufs répartis dans 5 immeubles, de type studio, 1 ch, 2 ch et 3 ch. 
    • Le projet comptera 4 logements adaptables et 12 logements réservés aux AIS 
    • +- 242 places de parking pour voiture et +- 233 caves 
    • +- 437 emplacements pour vélo (+- un par chambre) 
  • L’ensemble des rez-de chaussée des immeubles auront une affection double : logement ou profession libérale. 
  • Tous les logements répondront à la norme Qzen. 
  • Début de chantier espéré en XX/2023 
  • Développeur : Thomas & Piron Bâtiment 
  • Architecte : DDS+ et A&G Atelier d’architecture 
  • Constructeur : Thomas & Piron Bâtiment 
  • Images de synthèse indicatives réalisées par Asymétrie 
Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Jonathan Huppez

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureux d'en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message