Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Projets

Construction et extension simultanée de 5 parkings : un fameux défi !

En 2016, le CHU de Liège lançait un appel à candidatures pour la construction-extension de 3 parkings au Sart Tilman et l’extension de 2 parkings sur le site des Bruyères.

Miysis_3d_eloy_parking_P12_01_finale kopiëren
Une durée de chantier de 23 mois est prévue pour le parking P12, destiné au personnel (1 110 places – 5 niveaux).

Texte Michel Charlier | Photos Myisis pour 6nergy Park

2 février 2021 Temp de lecture 7 minutes

Partager cet article

Le consortium 6nergy Park a été retenu pour ce projet d’importance. À la tête de cette équipe pluridisciplinaire homogène, la société sprimontoise ELOY, en collaboration avec DEMOCO. L’objectif est de faire passer le nombre de places disponibles de 2 045 à 3 660 d’ici un an.

Cédric Nils, Responsable DBFM (Design, Build, Finance, Maintain*) chez ELOY, explique en quoi consiste ce projet : « Les trois nouveaux parkings du Sart Tilman – pour le personnel, les patients et les PMR – se caractérisent par le même mode de construction : démolition des infrastructures de parkings (de plain-pied) existants, installation de parois de soutènement, terrassement, pose d’une structure colonne-poutre-hourdis-chape de compression, de passerelles d’accès en acier et de ferronneries, et enfin de revêtements de sol en résine. Les parkings des Bruyères sont quant à eux des extensions de parkings existants, de plain-pied. Il s’agira donc essentiellement de réaliser des travaux de voirie. »

Les travaux débuteront par la construction du parking visiteurs, le P9 (494 places – 5 niveaux). Ils dureront 13 mois.

Un chantier d’envergure

Cinq parkings d’un coup, en un délai assez court, c’est un énorme chantier. « On ne démarre effectivement pas tous les jours un chantier d’une telle ampleur dans de telles conditions », reconnaît Cédric Nils. Tant au stade du développement du projet que lors de sa réalisation, il a fallu prendre en compte la contrainte de sites hospitaliers en fonctionnement. « Durant les travaux, une capacité minimum de parcage doit être garantie, l’accès au site doit se faire de la manière la plus sécurisée possible et la circulation des véhicules d’urgence doit être maintenue. La présence d’un héliport, maillon essentiel sur le site, implique également des mesures de sécurisation particulières. »

Les autres défis

Ajoutons à cela le flux des usagers fréquentant régulièrement les installations de l’Université et le fait que les deux sites connaîtront d’autres chantiers en parallèle : voirie, rénovation de la verrière et de la tour des urgences (Sart Tilman), nouvelle unité de soins avec vestiaires et ateliers (Bruyères). « Ces différents paramètres rendent l’édification, de prime abord simple sur le plan constructif, plus compliquée, notamment au niveau des approvisionnements des éléments de structure », explique Cédric Nils. D’autres défis se sont également posés dès la conception : « Le principal a été d’arriver à combiner les surfaces mises à disposition, les contraintes de niveau et la contenance minimale imposée de chaque parking, qu’il soit en ouvrage ou non. » 

Heureusement, les différents partenaires du projet peuvent se prévaloir d’une certaine expérience. ELOY a récemment réalisé, par exemple, les aires d’autoroutes de Verlaine, le parking à étages du CHU à Esneux ou encore un parking paysager pour le compte de l’Université de Liège au Blanc-Gravier (Sart Tilman).

Les travaux du P1 (1 105 places – 3 niveaux) débuteront dès la fin de ceux du P9.

Une collaboration efficace et déjà éprouvée

Dans le consortium 6nergy Park, on trouve Optimal Parking Control (gestionnaire de parkings), les bureaux Herbiet Grosch Architectes (HGA) et Atelier d’Architecture du Sart Tilman (AAST), le bureau d’études Lemaire (BEL) pour la stabilité et les techniques spéciales, ainsi que la société Semaco pour l’organisation et la planification des chantiers. Cédric Nils : « OPC a accepté de nous faire confiance et de tenter l’aventure face à quelques ‘poids lourds’ du monde du parking. Je suis convaincu que ce choix s’est avéré payant, dans la mesure où l’exploitant a su adapter son fonctionnement aux desideratas du CHU et non tenté d’imposer l’inverse. » Les architectes avaient l’habitude de travailler avec ELOY, tant sur des projets externes qu’internes. De plus, AAST, comme son nom l’indique, est le ‘régional de l’étape’ et a une connaissance quasi exhaustive des lieux. On note également une complémentarité évidente avec HGA dans l’approche architecturale et la vision urbanistique. Quant au Bureau d’Etudes Lemaire, il disposait de références probantes en matière de parkings ainsi que d’une bonne connaissance des autres acteurs de l’équipe. Chacun de ces partenaires ayant pu, dès le départ, entendre que sa proposition était améliorable, on a donc eu ici une excellente collaboration. Et chacun aura pas mal de pain sur la planche, avec le timing très serré prévu pour le projet.    

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

louwers mediagroep
  • Bouwmat

    Bouwmat

    Plateforme sur les équipements de construction et les machines de construction

    Site web
0%