Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Nouvelles

Les plaques de roulage synthétiques plient, mais ne rompent pas

Sur de nombreux chantiers, on utilise habituellement des plaques de roulage en acier. Mais il existe également sur le marché...

grondstof-kopieren

14 octobre 2019 Temp de lecture 9 minutes

Partager cet article

Sur de nombreux chantiers, on utilise habituellement des plaques de roulage en acier. Mais il existe également sur le marché une alternative synthétique. Un produit populaire dans les pays limitrophes, mais actuellement très peu connu en Belgique. Fournisseur de plaques de roulage synthétiques, Induplates, un département d’Indupack, souhaite faire évoluer cette situation. « Facilité d’utilisation, prix d’achat intéressant, longue durée de vie et plus-value écologique sont les principaux avantages des plaques de roulage synthétiques », résume le responsable, Vincent Van Baelen.

Indupack est né au début des années 2000, en tant que grossiste de palettes en matière synthétique. Aujourd’hui, la société compte deux autres départements : Induplates et Induline. « Indupack se concentre toujours sur les palettes, tandis qu’Induplates et Induline s’occupent respectivement des plaques de roulage et des produits de recyclage écologiques tels que les clôtures de pré synthétiques », explique Vincent Van Baelen, qui explique comment est né Induplates. « Par le passé, les acheteurs de palettes nous demandaient régulièrement si nous pouvions également fournir des plaques synthétiques pour y déposer les palettes. Nous avons donc commencé à vendre des plaques en plastique PE et cela a été le premier pas vers le développement et la commercialisation des plaques de roulage synthétiques. »

L’entreprise a +/- 15 000 à 20 000 plaques de roulage en stock.

 

Au départ, les plaques de roulage faisaient partie de la gamme Indupack mais, en 2012, le responsable de l’entreprise a pensé qu’il était temps de créer pour ce produit un département spécifique : Induplates. Vincent Van Baelen : « Les plaques de roulage ont gagné en popularité et se sont de mieux en mieux vendues. De plus, nous souhaitions proposer aux clients une structure claire, afin qu’ils puissent mieux cerner nos domaines de spécialisation. Ces spécialisations sont de simples produits synthétiques, c’est le dénominateur commun des trois groupes de produits. L’an dernier, Induplates a vendu pour environ 4 millions € de plaques de roulage partout en Europe, tant aux utilisateurs qu’aux distributeurs. Cela correspond à 55 000 plaques environ, l’Allemagne représentant le plus grand marché. En moyenne, nous avons +/- 15 000 à 20 000 plaques de roulage en stock. »

Avantages

Quels avantages offrent les plaques de roulage synthétiques par rapport à leurs équivalents en acier ? « Elles sont beaucoup moins chères », souligne immédiatement Vincent Van Baelen. « Il s’agit d’un investissement relativement modeste pour les entreprises. Je pense en particulier aux petites entreprises de construction, aux entrepreneurs, aux maçons, aux jardiniers… En achetant des plaques de roulage synthétiques, ils ne sont plus dépendants des grandes sociétés de location. Les plaques sont également beaucoup plus légères et donc plus faciles à utiliser. Vous n’avez pas besoin d’une grue et vous pouvez les poser manuellement. Les entreprises peuvent donc prendre elles-mêmes en charge le durcissement temporaire des routes sur leurs chantiers. C’est un investissement assez rapidement rentable. »

Grâce à des pièces de couplage créées par Induplates, les plaques ne s’écartent pas les unes des autres.

 

Environnement

Les plaques de roulage synthétiques sont également très performantes en matière de durabilité. Vincent Van Baelen : « Le synthétique a parfois mauvaise presse lorsqu’on aborde le respect de l’environnement, mais nos plaques de roulage sont fabriquées à partir de plastique recyclé à 100% et elles contribuent ainsi à améliorer le cadre de vie. La matière première de base est du polyéthylène à basse densité (LDPE). En résumé, il s’agit de vieux sacs en plastique broyés. Nous proposons donc un produit très écologique. De plus, la durée de vie des plaques de roulage est, en principe, infinie. Mais, si elles sont endommagées ou si vous souhaitez les remplacer au bout de dix ans, les anciennes plaques seront broyées, lavées et à nouveau utilisées pour créer un nouveau produit. »

Les plaques sont flexibles et suivent la pente du sol sans pour autant compromettre la stabilité.

 

Pour tous les chantiers

Selon Vincent Van Baelen, en matière de robustesse, la qualité des plaques de roulage synthétiques n’est pas inférieure à celle des plaques en acier. « Les plaques sont flexibles et suivent la pente du sol sans pour autant compromettre la stabilité. Les plaques d’acier peuvent se plier sous de lourdes charges sur un sol accidenté. C’est exceptionnel, mais cela arrive. Les plaques de roulage synthétiques n’ont pas ce problème. De plus, nous avons également développé des pièces de couplage grâce auxquelles toutes les plaques peuvent être connectées entre elles et ne s’écartent donc pas les unes des autres »

Induplates a présenté sa gamme de produits au salon bauma de Munich. « Nous avons dix modèles qui diffèrent par leur taille, leur épaisseur et donc aussi leur poids et leur capacité portante. Le choix dépend uniquement du type d’utilisation de ces plaques. Dans le cas de chantiers lourds, comme par exemple la construction de routes, on nous achète généralement des plaques de 20 mm d’épaisseur avec la plus grande capacité portante, tandis qu’un jardinier paysagiste qui travaille seul et doit monter sur une magnifique pelouse avec son bobcat a plutôt besoin de plaques légères faciles à déplacer. Les plaques plus lourdes restent souvent plus longtemps sur le sol et il faut plusieurs personnes pour les déplacer ou les ranger », conclut Vincent Van Baelen.   

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

louwers mediagroep
  • Bouwmat

    Bouwmat

    Plateforme sur les équipements de construction et les machines de construction

    Site web
0%