Le tram, en plein redéveloppement à Liège, s’arrêtera devant le stade de Sclessin.

01:58
02-12-2019

Stade de Sclessin, Liège | A Sclessin, le stade du Standard sera agrandi et pourvu de nouvelles fonctions

En 2020, le stade du Standard à Sclessin subira un sérieux lifting. Il sera en effet agrandi et sa capacité d’accueil passera de 27 670 à 35 000 spectateurs. On y ajoutera également une esplanade, des commerces, une crèche, une plaine de jeux et un musée. La demande de permis intégrée a été déposée à la fin du mois de juin 2019. La conception du remaniement de ce futur ‘anneau rouge’ a été confiée au bureau Assar L’Atelier Architects.

A Sclessin, le stade Maurice Dufrasne, d’une superficie totale de +/- 200 000 m2, est situé au sein d’une zone industrielle sidérurgique qui a marqué l’économie et l’histoire de la région, mais aussi de la Belgique. Le but du remaniement du stade est avant tout d’augmenter sa capacité, pour offrir quelque 35 000 places en version UEFA (en isolant 5% des places pour les supporters de l’équipe adverse). Mais on profitera également de ces travaux pour créer de nouveaux espaces.

Le nouveau stade sera symbolisé par cet anneau rouge, qui renvoie au surnom de l’équipe du Standard, les ‘Rouches’ (les rouges).

 

L’importance de l’esplanade

« La création d’une esplanade 360° permettra d’accueillir les spectateurs avant ou après le match, non plus sur la voie publique comme c’est le cas aujourd’hui, mais bien dans un espace ‘rouge et blanc’ spécialement dédié »,
explique-t-on chez Assar L’Atelier Architects. « Cette esplanade permettra d’organiser l’accès aux gradins sur l’ensemble de la périphérie et permettra également – hormis les matches nationaux – de faire le tour de l’infrastructure et de rejoindre son entrée vers les gradins, quelle que soit la zone par laquelle on a accédé au stade. » Six niveaux d’accueil – de 1 étoile (les Tribunes) à 6 étoiles (accueil VIP) – , tous accessibles à partir de l’esplanade, seront ainsi prévus à l’intérieur du stade.

La configuration des axes routiers autour du stade est également repensée.

 

Des commerces, un musée et une crèche…

Le remaniement du stade est surtout l’occasion de créer un ensemble dynamique multi-usages et de proposer un lieu vivant et actif 365 jours par an. Les alentours d’un stade de football se limitent en effet très souvent à des échoppes proposant nourriture et boissons, qui ne s’animent que quelques jours par mois.

« La Chambre de Commerce et de l’Industrie de Liège-Verviers-Namur avait demandé au Standard de lui construire 6 000 m² de bureaux nets locatifs afin de remplacer et de compléter les surfaces occupées actuellement le long de la tribune 3. » Ce nouvel immeuble, dit ‘administratif’, offrira de plus des espaces Horeca, des espaces de commerce (999 m²), un fan shop (une boutique dans laquelle les supporters peuvent acheter le maillot portant le numéro de leur joueur préféré, mais aussi des objets et des gadgets aux couleurs du club), une crèche (400 m²), une plaine de jeux (600 m²), un espace ‘laser games’ (2 000 m²) ainsi qu’un espace wellness et santé (500 m²). Ajoutons à cela la création d’un musée dédié tout entier au club et à son histoire. 

Notons également que la visibilité du terrain offerte aux visiteurs a été améliorée. Le nombre de places de parking a également été accru et un parking de délestage, desservi par des navettes, a été créé. Le début du chantier est prévu pour juin 2020.   

Tekst: Michel Charlier
Beeld: Assar Architectes

Construire la Wallonie partners

Bouwinfo

Maîtres d’ouvrage

Standard de Liège sa

Architecte

Assar Architects

Stabilité

Bureau d’études Greisch

Techniques spéciales et PEB

Bureau d’études Pierre Berger

Superficie

191 792 m2 (hors parking)