BASF
02:15
14-05-2019

Un nouveau château d’eau entièrement bâti en béton

Le paysage belge est émaillé d’une multitude de châteaux d’eau de types et de formats les plus divers. Il en va de même à Feluy, dans le Hainaut, où un nouvel ouvrage d’art trône depuis peu.

La commune feluysienne avait bien besoin de cette nouvelle construction pour remplacer le château d’eau métallique existant et répondre à la demande croissante des entreprises du zoning industriel local, le second pôle pétrochimique de Belgique après le port d’Anvers. Les processus de production de l’industrie pétrochimique exigent des volumes d’eau considérables qui sont fournis par l’intercommunale IDEA.

Fabriqué en métal, le château d’eau existant n’était cependant pas conçu pour résister au chlore utilisé pour désinfecter l’eau. Par ailleurs, des problèmes de stabilité avaient été constatés au niveau de l’ancrage de la dalle de sol. L’entreprise Galère a donc proposé de construire intégralement le nouveau château d’eau en béton.

BASF

La nouvelle structure présente une hauteur totale de 56,4 m et offre une capacité de stockage de 2500 m³ d’eau potable.

Lors de la construction de cet édifice impressionnant, il était important d’obtenir une surface homogène, étanche, sans raccord ni joints, de manière à ce que la construction soit durable dans le temps et que le château d’eau puisse être mis en activité relativement rapidement. Quel défi ! Forte de ses additifs pour béton, de ses solutions pour la réparation et la protection du béton et de ses solutions pour le revêtement de sol, la gamme étendue proposée par BASF – Master Builders Solutions pour le secteur de la construction convenait parfaitement pour répondre à ces exigences.

Les adjuvants de BASF pour contrôler le durcissement du béton.

Pour pouvoir édifier le château d’eau sans raccords ni joints, l’entreprise Galère a proposé de travailler avec un coffrage coulissant. Cette solution a également permis d’accélérer l’édification. Afin que l’utilisation du coffrage coulissant soit couronnée de succès, la composition du béton devait toutefois répondre à certaines conditions spécifiques. En outre, pour pouvoir calculer le rythme de construction, il fallait aussi connaître le temps de durcissement. Ce dernier est notamment déterminé par la qualité du béton, la température et les adjuvants utilisés.

BASF

Pour ralentir la prise du béton afin de pouvoir le travailler pendant 7 à 9 heures, l’entreprise a utilisé un retardateur de prise, le MasterSet R 130. Pour les piliers, elle a travaillé avec le MasterGlenium SKY 576, un superplastifiant fortement réducteur d’eau spécialement conçu pour le béton à transporter. Pour la dalle de sol et les parois du réservoir, c’est du MasterGlenium SKY 593 qui a été utilisé, un adjuvant pouvant être utilisé pour un béton destiné à entrer en contact avec l’eau potable.

La gamme MasterGlenium a été spécifiquement conçue pour les ouvrages caractérisés par le maintien d’une certaine ouvrabilité, des résistances initiales importantes et une longue durée de vie. La durée d’ouvrabilité, la durabilité élevée et l’importance de la résistance à la compression revêtaient un caractère crucial pour l’édification de ce château d’eau.

Une protection durable avec MasterSeal – la garantie d’une grande longévité

Pour protéger le béton durablement et limiter le risque de défaillance éventuelle, le béton a été recouvert de MasterSeal 550, un revêtement étanche et flexible à base de liant hydraulique, freinant la carbonatation, qui peut être appliqué sur du béton neuf exposé à une pression d’eau aussi bien positive que négative.

Le nouveau château d’eau de Feluy ne se contente donc pas d’enjoliver l’environnement, il garantit aussi un approvisionnement en eau durable et suffisant pour l’une des activités économiques les plus importantes de la région.

Tekst: BASF - Master Builders Solutions
Beeld: DAPH - J.P. Mioulet

Abonneer u op onze nieuwsbrief

en savoir plus: BASF , Beton , Master Builders Solutions

Construire la Wallonie partners

EternitCertibeau